vendredi 23 novembre 2012

Les adhérents de l’ASVAC en visite du site de l’ancien monastère de Saint-André de Sureda le 14 août 2012

source : blog de l'Indépendant de Saint-Genis-des-Fontaines (source : blog de l'Indépendant de Saint-Genis-des-Fontaines du 21 aout 2012) 

 "Pour permettre aux bénévoles de l’ASVAC (Association pour la Sauvegarde des Valeurs Archéologiques et Culturelles de Saint-Genis-des-Fontaines) d’avoir un complément d’information pour l’accueil du public qu’ils reçoivent à la Chapelle Sainte-Colombe de Cabanes pendant la période estivale, leur président, Roger Gardez a organisé ce mardi 14 août une visite très intéressante de l’ancien Monastère de Saint-André. De ce Monastère proviennent en effet les 4 magnifiques chapiteaux du XIIe siècle (sur les 8 connus à ce jour) de l’ancien cloître de cette abbaye et conservés maintenant dans la chapelle.

La visite des lieux commence dans le musée de Saint-André (il convient ici de remercier les responsables de leur accueil), qui jouxte l’ancienne abbatiale, où sont exposés les moulages de ces chapiteaux ainsi que des médaillons et des éléments du linteau. Elle se poursuit autour et dans l’église : le chevet, la façade et ses dernières modifications du XIIe, époque où le cloître est installé et dont l’emplacement est visualisé, l’agencement de l’édifice très proche de San Pere de Rode, mais surtout l’un des chapiteaux sur son fût sculpté et la magnifique table de l’autel sortie des ateliers des marbriers narbonnais.
Une visite qui a enrichi les connaissances et suscité l’intérêt général du groupe."












mardi 25 septembre 2012

Assemblée Générale de l'Association Culturelle de Cuxa, 20 octobre 2012


Association culturelle de Cuxa

veuillez trouver ci-joint la convocation à l'Assemblée Générale de l'Association Culturelle de Cuxa, le 20 octobre 2012 à Saint-Michel de Cuxa

l'association est ouverte à tous:  www.cuxa.org

l'Assemblée Générale sera suivie d'une conférence et d'une visite, et d'un pot amical.

bonne réception
Olivier Poisson
président de l'association culturelle de Cuxa
president de l'associació cultural de Cuixà

33, rue du conflent
66500 Codalet (France)tel/fax +33(0)4 68 96 27 40
contact@cuxa.org
www.cuxa.orgwww.cuxa.org

lundi 3 septembre 2012

Les quinzièmes rencontres de Riquer continuent en septembre 2012



MAS RIQUER Prieuré roman

Les quinzièmes rencontres de Riquer continuent  en septembre 2012

 

le 8 septembre vernissage expo"lueur d'espoir" à 17h lectures sur le thème de l'exil
expo du 8 au 16 septembre de 15h à 18h
le 15 septembre à 18h concert Denis Frossard à la guitare: amérique latine
tel 06 15 43 50 60

Jane Baus
Mas Riquer
66500 Catllar
06 15 43 50 60


Courriel : riquer.catllar@orange.fr
Site : http://www.mas-riquer.fr








lundi 27 août 2012

La Fidelíssíma, Prieuré Notre-Dame de Riquer à CATLLAR le Jeudi 30 AOÛT 2012




Dernière minute !!
La Fidelissima s'invite au Prieuré Notre-Dame de Riquer à CATLLAR ce jeudi 30 aout à 21h

dans un programme de musique baroque française   avant d'aller jouer à Blois

Laurence FRANÇOIS, soprano - Nicolas ANDRÉ, basson
Joël PONS, violoncelle - Michel MALDONADO, contrebasse
Carole PARER, clavecin



 

Jane Baus
Mas Riquer
66500 Catllar
06 15 43 50 60

Courriel : riquer.catllar@orange.fr
Site : http://www.mas-riquer.fr
 


jeudi 23 août 2012

7e Festival Les Troubadours chantent l'art roman en Languedoc-Roussillon le 25 août 2012


Erransa et Trouveurs de Mots - Samedi 25 août 21 h - Chapelle Sainte-Marie de Riquer  Catllar

  • Erransa - Chants séfaradesSandra Hurtado-Ròs : chant
    Mick-André Rochard : oud
    Thierry Gomar : percussions
    Les romances séfarades en ladino expriment la nostalgie de l’Espagne après l’exil de 1492. Chantées en langue judéo - espagnole, mélange de Castillan et de quelques mots d’Hébreu, elles s’apparentent à la poésie médiévale espagnole des XIe et XIIe s. La forme et la langue n’ont pas été définitivement fixées à ce moment-là puisqu’elles ont été transmises oralement et modifiées par les influences musicales des pays méditerranéens dans lesquels elles ont continué à être chantées durant des siècles. La plupart de ces mélodies sont des chants de femmes

  • Trouveurs de Mots

    Patrick Hannais comédien
    Denyse Dowling-MacNamara flûtes, chalémie
    Patrice Villaumé vielle à roue ténor, tympanon

    Voyage musical dans l’univers légendaire des troubadours quand l’imaginaire des Vidas et des Razos, leurs biographies, nous racontent ces fabuleux poètes musiciens.
    « Peire Vidal fut de Toulouse, fils d’un pelletier. Il chantait mieux que personne au monde, et ce fut un des hommes les plus fous qui naquirent jamais, il croyait que tout ce qui lui plaisait ou qu’il désirait était arrivé. Il trouvait plus facilement qu’aucun autre, et c’est lui qui composa les plus belles mélodies et raconta les plus grandes folies en fait d’armes, d’amour et de médisance… Peire Vidal fut très affligé de la mort du bon comte Raimon de Toulouse. Il se vêtit de noir, fit couper la queue et les oreilles de tous ses chevaux, et raser ses cheveux ainsi que ceux de tous ses serviteurs, et ils ne se firent plus couper ni les barbes ni les ongles. Il alla longtemps à la façon d’un homme en proie à la folie et à la douleur. »
  • Renseignements et Réservations Association Notre-Dame-de-Riquer 04 68 96 27 21 / 06 15 43 50 60
    TP : 10 € - TR : 8 €
  • 7e festival
    Les Troubadours chantent l'art roman en Languedoc-Roussillon 
    09 72 95 90 46 / 06 19 10 92 89 /
    postmaster@festival-troubadoursartroman.fr
 

Jane Baus
Mas Riquer
66500 Catllar
06 15 43 50 60













samedi 11 août 2012

CATLLAR : chapelle du Mas Riquer : opéra Bastille à RIQUER le 15 août , Piano et voix le 16 août 2012







CATLLAR : chapelle du Mas Riquer
  • L’opéra Bastille à RIQUER    le 15 août à 21h
  • Piano et voix                         le 16 août à 21h
 La Pologne et l’Amérique Latine sont un des fils conducteurs des Rencontres culturelles de Riquer. Ainsi Katarzina Ewald Alemany(la polonaise) et Fernando Velasquez( le chilien) titulaires dans l’Opéra Bastille l’une dans l’Orchestre , l’autre dans les Chœurs ,viennent depuis quelques années  chacun de son côté partager avec le public conflentois leur passion pour la musique. Ceux sont tous les deux de vrais amis de la chapelle et cette année ils ont choisi de venir ensemble ; ils ont travaillé au cours de l’année dans les salles de répétition de l’Opéra Bastille à Paris pour nous offrir ce 15 août 2012 à 21h  des duos de Cosi Fan Tutte de Mozart, de Manon de Massenet, de la Traviata de Verdi, des mélodies chiliennes et polonaises et bien d’autres surprises.
Ils seront accompagnés au piano par le pianiste Michel Prezman, que nous retrouverons le 16 août avec Robin Hendrix , mezzo soprano américaine, dans un programme : Bach, Mendelhsson, Rossini
Tarif : 8 et 10 euros
Réservation souhaitée au 06 15 43 50 60







Jane Baus
Mas Riquer
66500 Catllar
06 15 43 50 60

Courriel : riquer.catllar@orange.fr
Site : http://www.mas-riquer.fr

dimanche 15 juillet 2012

Les rencontres culturelles de Riquer de l'été 2012



Davy KILEMBE et Jean Paul SIRE visitent Brassens


Davy Kilembé et Jean Paul

 Lundi 30 juillet à 21h à la chapelle Sainte-Marie de Riquer à Catllar, ces deux artistes nous présentent plus qu’un simple tour de chant, un voyage à l’intérieur de l’univers de Georges Brassens. On les retrouve tantôt sensibles, révoltés, moqueurs.
 Aprés deux ans parsemés de multiples scènes(festiv’art,Collioure, théâtre du Seuil, festival de la Chanson à Pornic, à Bordeaux, festival Brassens à St Gély , à Sète  et tout récemment à Basdorf en Allemagne), nos deux amis ont gravé cet hiver treize titres « les passantes »,
 «  une jolie fleur », « mourir pour des idées »….
Davy nous offre ses talents d’interprète et de musicien  en jouant avec sa calebasse et ses guitares. Il  donne un coup de jeune et il révèle leur éternelle modernité aux chansons incontournables et emblématiques de Georges Brassens. C’est un Brassens ,presque surprenant que nous propose Davy Kilembé, qui avoue avoir découvert Brassens comme une gourmandise. Jean paul l’accompagne avec beaucoup de poésie à l’accordéon.


La chanson française vous donne rendez vous , n’oubliez pas de réserver au 0615435060
Tarif 10 et 8 euros
Jane Baus
Mas Riquer
66500 Catllar
06 15 43 50 60


Courriel : riquer.catllar@orange.fr
Site : http://www.mas-riquer.fr

mercredi 4 juillet 2012

Rencontres transfrontalières des Albères, sortie du 1er juillet 2012 à Sant Quirze de Colera.

 Dimanche 1er juillet 2012, l'ASVAC a été associée à l'invitation  de la mairie de St Genis aux festivités estivales organisées par la municipalité de Rabos dans le cadre de rencontres transfrontalières, notamment liées à l'association des monastères côtés Nord et sud des Albères.  Une occasion pour quelques membres de l'ASVAC de (re)découvrir le magnifique site de Sant Quirze de Colera.
  
     Faisant suite à une première implantation carolingienne fin 8° début 9° siècles dont il reste quelques vestiges, particulièrement une crypte ; le monastère se développe début X° siècle, après une donation du Comte Gausbert d'Empuries, et la basilique est consacrée une première fois en 935. De nouvelles transformations aux XI° et XII° siècles entraînent une nouvelle consécration en 1123. Ce sont les absides sur un transept long, une nef triple contre laquelle subsistent les restes d'une galerie du cloître du X° siècle et une nouvelle façade.
Un réfectoire (où nous fûmes reçus à déjeuner) sera rajouté au XIII° ainsi que des fortifications et une nouvelle enceinte fortifiée au XIV° siècle. La décadence commencera dès le XV° siècle. De remarquables fresques du XII° subsistent dans l'absidiole Sud.

    Un épisode rattache Sant Quirze de Colera à l'histoire de la monarchie française du XIII° siècle. C'est en effet dans et autour du monastère que s'installa en 1285 l'armée de Philippe III le Hardi lors de sa campagne militaire malheureuse contre Pierre d'Aragon et avant son retour précipité par Panissars. Sant Quirze est d'ailleurs un des lieux possibles de sa mort.

    Notre escapade sur le flanc Sud des Albères fut beaucoup plus conviviale et intéressante bien qu'un peu humide. Que nos hôtes de Rabos qui nous ont si aimablement reçus en soient remerciés chaleureusement.

vendredi 25 mai 2012

Ouverture de la saison estivale de Musique et Patrimoine le 26 mai 2012 à CATLLAR



Sur le chemin de la voix à RIQUER
DUO AVE LYRAMonteverdi- Mozart
Pauline Haas, harpiste nominée aux victoires de la musiqueLeandro MARZIOTTE, contre-ténor
Samedi 26 mai 2012 à 21h
Au prieuré Notre-Dame du Mas Riquer à CATLLAR

Sous l’égide de la Fondation du Patrimoine et en partenariat avec « guitare plus », Musique et Patrimoine ouvre la saison estivale 2012 en invitant  le DUO Ave Lyra, le 26 mai à 21h  dans la chapelle du Mas Riquer à Catllar en Conflent
« prima la parola doppo la muisica » telle était la conception artistique de Claudio Monteverdi .Deux siècles plus tard ,Mozart y répondra en affirmant le primat de la musique sur le texte.Jouant  de cette opposition, le duo AVE LYRA réunit ces deux immenses compositeurs dans un même programme. Le Contre ténor uruguayen mêlera sa voix à la harpe pour une relecture de quelques madrigaux de Monteverdi et des airs de concerts de Mozart.
Pauline HAAS , âgée de 19 ans , a été nominée en fevrier 2012 aux victoires de la musique classique, dans la catégorie jeunes talents, elle confie « l’art c’est transmettre un message, vouloir partager ici la musique avec les autres et se faire plaisir »
Leandro MARZIOTTE   CONTRE TENOR,  uruguayen, est soliste  entre autre dans l’orchestre national d’uruguay, dans l’orchestre de Montevideo, de Stasbourg.
Réservation  souhaitée pour le concert à CATLLAR AU 06 15 43 50 60
tarif 15 et 12 euros




Jane Baus
Mas Riquer
66500 Catllar
06 15 43 50 60


Courriel : riquer.catllar@orange.fr
Site : http://www.mas-riquer.fr

samedi 12 mai 2012

Visites guidées de la Chapelle Ste Colombe de Cabanes du 15 juin au 15 septembre 2012



https://lh4.googleusercontent.com/8ZBfOvwimvIh7Maa-uVWZfYJ5TO8cndMD0AFRbSILVw=w447-h556-no

https://lh4.googleusercontent.com/-Y_H-naGpyAk/UbeVIXy0atI/AAAAAAAAAlI/EgmIZRNN79o/w898-h614-no/sainte+colombe.JPG


Les visites de la Chapelle Sainte-Colombe de Cabanes de Saint-Genis se poursuivent les samedis, dimanches et lundis de 16h à 18h
jusqu’au 10 septembre et les journées du patrimoine, 15 et 16 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h.


Informations complémentaires : voir les  pages Chapelle de Cabanes 


Renseignements auprès du Service Culturel 
 Rue Clemenceau,
66740 Saint Genis des fontaines


Horaires d'ouverture :
- Juin et Septembre : 9h30 – 12h00 / 14h00 – 18h00

- Juillet et Août :        9h30 – 12h30 / 15h00 -19h00 
Renseignements  : 04 68 89 84 33.



mardi 8 mai 2012

La Sortie « Cluses » - « Panissars » de l'ASVAC du samedi 9 juin 2012


Les Cluses - Panissars - Sortie de l'ASVAC du samedi 9 juin 2012.


    •  
       
    • Le trophée de Pompée du Summum Pyreneum (source : www.mediterranees.net)
      La recherche des monuments élevés par Pompée et César dans les Pyrénées - trophée pour le premier, autel pour le second - aura duré plusieurs siècles. D'abord pour des raisons de politique territoriale : l'implantation de ces deux monuments prestigieux à la frontière de la Gaule et de l'Hispanie justifiait, aux yeux de beaucoup d'intellectuels des XVIe et XVIIe s., la frontière de la France et de l'Espagne ; ensuite, à partir du XVIIIe s., cette quête fut essentiellement d'ordre historique. Les propositions de localisation en ont été nombreuses : Corbières d'abord, puis Côte Vermeille ou Albères et Vallespir (Les Cluses, Le Perthus, Bellegarde, Panissars...). Finalement, le monument de Pompée a été retrouvé à l'endroit le plus logique : au principal passage transpyrénéen de l'Antiquité, le summum Pyrenaeum ou «sommet des Pyrénées» des Anciens.

      Nous savions grâce aux textes d'auteurs grecs et latins (Salluste, Strabon, Pline l'Ancien, Dion Cassius, Exuperantius) que Pompée érigea un imposant trophée, à la limite de la Gaule et de l'Hispanie, en 71 av. J.-C., au retour victorieux de ses campagnes en Hispanie contre les Romains Sertorius et Perpenna et leurs alliés espagnols révoltés contre le Sénat Romain.

      Il en subsiste aujourd'hui deux importants soubassements parallélépipédiques, de hauteur inégale, taillés dans le rocher de part et d'autre du franchissement de la voie ; celui de l'est a conservé une partie de son habillage en béton de mortier (opus caementicium) ainsi que quelques blocs des fondations de son parement en grès, assemblé en appareil pseudo-isodome à assises alternées de carreaux et boutisses. Les fondations des deux soubassements atteignent au sol entre 30,76 et 30,91 m de long pour une largeur comprise entre 15,53 et 16,06 m ; l'ensemble des fondations, soubassements et passage de la voie compris, couvre ainsi une aire de 36,70 X 30,84 m. A l'angle sud-ouest des fondations du soubassement oriental, en fond de tranchée, a été mise au jour une croix gravée à 0,50/0,55 m, repère probable des limites du monument en élévation. Si l'on retranche cette mesure pour chaque angle du monument nous obtenons alors de nouvelles dimensions (35,70 X 29,74 m) très proches du rapport classique de 120 X 100 pieds romains (1 pied = 0,2963 m) soit 35,55 X 29,63 m.

      La hauteur conservée du soubassement le plus élevé (à l'ouest) est de 6,40 m au-dessus de la voie. Les superstructures devaient être construites en grand appareil de grès à l'identique des fondations du parement. En outre, à l'intérieur de chaque soubassement, on trouve des tranchées de fondations en forme de U, ouvertes vers la voie, délimitant au sol un quadrilatère de 22,40 X 18 m : ces fondations sont probablement celles d'un étage de 75 X 60 pieds de façade, soit 21,90 X 17,52 m.

      Ce plan offre ainsi la possibilité de restituer un monument à deux niveaux au moins, très certainement un trophée turriforme, celui que Pompée fit élever au faîte de la voie domitienne, au franchissement des Pyrénées (71 av. J.-C.).

      Selon Dion Cassius (auteur grec du IIe-IIIe s.après J.-C.), César passa au même endroit (49 av. J.-C.), respecta l'édifice grandiose de son rival, et se contenta de faire bâtir un simple autel, probablement dédié à Vénus. A l'heure actuelle, aucun indice majeur ne permet de localiser ce monument avec certitude.

      Le trophée demeura certainement peu de siècles en élévation, probablement deux, s'effondrant pour une raison inconnue (tremblement de terre, érosion éolienne des murs porteurs... ?). Il est vraisemblable de penser que le site servit ensuite de carrière de matériaux pour la construction et la restauration des forteresses des Cluses, entre le IIIe et le début du Ve s. ap. J.-C.


      Les vestiges sont aujourd'hui visibles sous les ruines du prieuré médiéval de Sainte-Marie, au col de Panissars (Le Perthus, Pyr.-Or.).

      Exposition au Fort de Bellegarde (groupes : se renseigner à la mairie ; ouvert l'été)
      .
    •  

    • © Agnès Vinas


    • © Georges Castellvís

dimanche 29 avril 2012

Quinzième rencontres culturelles de Riquer à CATTLAR, été 2012




Dans trois semaines , ouverture des quinzième rencontres culturelles de Riquer à CATTLAR avec trois manifestations culturelles de qualité
:
  • le 17 mai à 18h théâtre avec "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran"pièce qui a affiché complet tous les jours à Avignon dans le off 2011
  • le 19 mai à 17h  sine nomine ensemble vocal qui ne se produit pas souvent
  • le 26 mai  à 21h le duo ave lyra avec Pauline HAAS Harpiste nominée aux victoires de la musique classique en fevrier 2012  et leandro Marziotte , contre tenor uruguayen.
Voir ci-dessous les programmations de ce mois de mai et en avant première celle de l'été.
Les réservations sont ouvertes.

Nous vous donnons rendez vous pour faire vivre notre patrimoine, avec vous, avec une culture vraie.

Jane Baus et l'association Notre-Dame de Riquer 0615435060
 Courriel : riquer.catllar@orange.fr
Site : http://www.mas-riquer.fr
Les rencontres culturelles du MAS RIQUER  
(animé par l’Association Notre-Dame de Riquer). 
Les rencontres culturelles du MAS RIQUER 2013 
(animé par l’Association Notre-Dame de Riquer).


















Jane Baus
Mas Riquer
66500 Catllar
06 15 43 50 60

Courriel : riquer.catllar@orange.fr
Site : http://www.mas-riquer.fr
 

mardi 17 avril 2012

Art fugitiu : estudis d'art romànic i gòtic desplaçats, 2 au 6 mai 2012



EMAC romànic i gòtic


ESTUDI D'ART MEDIEVAL DESPLACAT

Trobada internacional
2-6 maig del 2012

Grup Emac: romànic i gòtic
Departament d'Història de l'Art
Facultat de Geografia i Història
Universitat de Barcelona

c/Montalegre 6, 5è
08001 Barcelona
grup.emac@gmail.com
http://www.ub.edu/emac








mardi 10 avril 2012

Sur les pas des Templiers et des Hospitaliers, sortie du 4 mai 2012

Sur les pas des Templiers et des Hospitaliers,Sortie le vendredi  4 mai 2012 en Aveyron, organisée par le Club Amitiés et Loisirs de Saint-Genis-des-Fontaines :

Prix: 65 euros par personne
Inscription avant le 28 avril 2012
Contacter :
Madame Francine XIMENEZ
présidente du Club Amitiés et Loisirs
4 rue de la Massane
66740 Saint-Genis-des-Fontaines
Tel : 04 68 89 67 97

dimanche 25 mars 2012

5ème Rencontre Plafonds Peints Médiévaux


RCPPM

NARBONNE, un patrimoine méconnu


12 mai 2012
Palais des archevêques- Mairie de Narbonne
Salle des consuls

  • Accueil à 9 heures - collation
  • 9h15  : Accueil par Monsieur le Maire de Narbonne
    suivi de quelques mots introductifs de Jacques Michaud, Président de la Commission archéologique et littéraire de Narbonne et de Monique Bourin, présidente de la RCPPM

  • 9h 45 -12h 15 : le plafond de la salle dite romane au Palais Vieux
    • 9h 45-10h-05 : les étapes de la construction du palais et la place de l’aile de la Madeleine, par Jean-Louis Rebière, architecte en chef des Monuments Historiques : 
    • 10h 05 - 10h 20: l’art des plafonds peints dans le palais archiépiscopal, par Géraldine Orrit, historienne d’art.
    • 10h 20 - 10h 45 : Pierre de Montbrun, le commanditaire ?, par Olivier de Bellay, enseignant.
    • 11h -11h 30 : la structure de la charpente, par Marie-France Pauly et Christophe Robert, STAP.
    • 11h 30- 12h 30 : le décor du plafond et ses vicissitudes , par Pierre-Olivier Dittmar, ingénieur d’études à l’EHESS, Michel Hébrard, restaurateur, et Georges Puchal, Centre des monuments nationaux. Visite de la salle dite« romane ».

  • 12h 30 - 13h 30 déjeuner - buffet
  • 13 h 30 - 17h 30: les plafonds peints dans la ville.
    • 13h 30h - 14h : Narbonne, cité et bourg aux XIVe et XVe siècles, par Gilbert Larguier, professeur émérite à l’université de Perpignan.
    • 14h 30 - 15h : visite de N.D. de Lamourguier, par Chantal Alibert, docteur en histoire, et Christophe Robert, STAP. 
    • 15h 15 – 16 h : visite du plafond de la maison des infirmières :
  • retour à la salle des consuls : 16h 15 – 17h 15
    • Connaissance des plafonds peints narbonnais. Plafonds connus, plafonds repérés, plafonds à découvrir , par Christophe Robert, Marie-France Pauly, Sophie Aspord-Mercier, secteur sauvegardé, et Chantal Alibert, docteur en histoire.
    • Conclusions par Delphine Christophe, Conservateur régional des Monuments historiques de Languedoc-Roussillon  
  contact RCPPM :  plafondspeints@sfr.fr

Journées romanes à Saint-Michel de Cuxa du 9 au 13 juillet 2012


ABBAYE SAINT-MICHEL DE CUXA du 9 au 13 juillet 2012.


Pour plus d'informations, consulter les pages
 

mardi 20 mars 2012

Sortie à Saint-Guilhem le Désert et à Quarante le dimanche 20 mai 2012



Nous allons à Saint-Guilhem, merveilleux endroit. Architecture inoubliable. En plus c'est une abbaye dont le cloître (aussi) se trouve à New York. Le musée lapidaire a été réaménagé, et nous verrons le film sur la modélisation en 3D de l'abbaye, comme celui que nous voulons faire pour Cuxa.
Réservez la date sur vos agendas !
Pour plus 'informations, consulter les pages 
Vous pouvez vous  inscrire à contact@cuxa.org

mardi 13 mars 2012

Découvertes dans la sacristie


Découvertes dans la sacristie

Article et photos de Jacques PELET, publiés dans le
blog de l'Indépendant de Saint Genis des fontaines le 13 mars 2012
A la demande de Roger Gardez, président de l’ASVAC (Association de sauvegarde des valeurs archéologiques et culturelles), le service du Centre de conservation restauration du conseil général, dirigé par Jean-Bernard Mathon, est intervenu pour examiner un ensemble de vêtements liturgiques retrouvés dans l’église paroissiale. 



Question J.P.  INDEP
Quel est l’objet de cet examen ?
Réponse Roger Gardez
Le 8 mars dernier, en réponse à notre demande, Séverine Masségu, chargée de l’inventaire et assistante de conservation, est venue avec une collègue restauratrice, examiner, répertorier et donner un avis d’expert concernant un ensemble de vêtements liturgiques entreposés ou retrouvés dans la sacristie de l’église paroissiale.
Question J.P
De quelle nature sont les vêtements examinés ?
Réponse Roger Gardez
Il s’agit d’une bannière processionnelle et de quelques vêtements liturgiques, chasubles et capes. 



 
La bannière processionnelle, bien que dans un assez piètre état dû à un enroulement réalisé dans de mauvaises conditions, présente un certain intérêt. Bannière dédiée à N.D de Montserrat, datant probablement du milieu du XIXème siècle au moment ou l’église est devenue paroissiale, qui nécessiterait une restauration importante car la soie présente d’assez larges dégradations mais qui pourrait, en observant certaines précautions (armoire vitrée, présentoir incliné), être placée à la vue du public près du retable de N.D de Montserrat par exemple. Cette bannière mérite qu’on s’y arrête.



Les vêtements liturgiques, chasubles ou capes, ont également attiré l’attention de nos spécialistes de la conservation, que ce soit pour la qualité des tissus, de l’extrême habileté et rendu de la façon, des motifs et de la disposition de la décoration. Pour eux également une présentation appropriée serait nécessaire et souhaitable. Dans leur ensemble ils sont d’une période comprise entre la première partie du XIXème et le début du XXème siècle. Etant de facture relativement riche (nous avons entendu l’expression "tissu d’or"), il pourrait s’agir de dons d’autorités religieuses – épiscopale par exemple- ou de dons de paroissiens aisés (pour reprendre une expression de la charte de 819 : "de personnes craignant Dieu !"). Les curés de l’époque auraient-ils étés assez riches ?... bien étonnant. Les autres vêtements présentent nettement moins d’intérêts.



Question J.P

Un crâne aurait également été retrouvé ?
Réponse Roger Gardez
Effectivement, la face antérieure d' un crâne du (ou de la) adolescent(e) a été retrouvée mais ne peut donner d’indications sérieuses car la localisation du lieu initial de découverte n’est pas connue. Nous avons contacté O. Passarius du pôle archéologie à ce sujet.


Un nouvel épisode de l’histoire vient d’enrichir l’existence millénaire de notre abbaye.